FAQ

Nous espérons que cette FAQ répondra à vos questions. Si ce n’est pas le cas, veuillez consulter notre glossaire des antivirus.

1. Un antivirus ralentira-t-il mon système ?

Un logiciel a besoin d’une certaine puissance de calcul pour exercer ses fonctions, donc tous les programmes antivirus consomment des ressources processeur et de la RAM. Les inquiétudes sur les antivirus ralentissant sensiblement votre système résultent de l’idée selon laquelle les ordinateurs modernes souffrent des mêmes limitations que les modèles plus anciens et significativement moins puissants. Nous testons régulièrement la consommation de RAM et de ressources processeur durant notre processus de test et avons découvert que même les analyses les plus minutieuses utilisent des quantités négligeables de ces ressources. En fait, nous n’avons pas encore testé une seule solution ayant un impact notable sur les performances.

2. Quelles sont les principales dont il me faut me protéger ?

Malheureusement, les menaces de cybersécurité viennent du monde physique comme numérique. En fait, un nouveau vecteur d’attaque semble être découvert chaque année. Il est possible de condenser ces menaces en différentes catégories et nous vous conseillons de choisir une solution antivirus qui offre une protection contre autant de ces menaces que possible.

Les principales menaces auxquelles sont exposés les utilisateurs aujourd’hui sont :

  • Les macrovirus : Ce sont des fichiers de virus qui infectent les données. La quasi-intégralité des antivirus protège contre ces virus. Si vous utilisez toujours un client de messagerie électronique, vous devriez savoir que les pièces jointes infectées sont un important facteur d’attaque. Choisissez un fournisseur qui offre une analyse des pièces jointes, comme Norton.
  • Les virus de secteur d’amorçage : Ces virus sophistiqués infectent le firmware qui gère la séquence de démarrage d’un ordinateur, généralement un MBR/BIOS ou l’infrastructure plus moderne UEFI/EFI. Recherchez les mentions « analyse au démarrage » ou « analyse MBR » dans nos avis pour savoir si un produit comprend ce composant important.
  • Les programmes malveillants : C’est une catégorie vase de logiciels malveillants conçus pour infecter et nuire au système hôte. Les programmes malveillants comprennent les virus, les chevaux de Troie, les vers, les publiciels et les logiciels-espions.
  • Les rançongiciels : Un type de programme malveillant avancé qui connaît une importante croissance, un rançongiciel oblige les utilisateurs à payer une somme de monnaie afin de reprendre le contrôle sur leur système d’exploitation/leurs fichiers privés. Le cybercriminel exige généralement un paiement en cryptomonnaie intraçable, comme le Bitcoin.
  • Les rootkits : Les rootkits sont un autre type de programmes malveillants conçus pour offrir un accès privilégié à l’ordinateur hôte. Ils sont généralement capables de se cacher des outils courants listant les programmes, un programme spécial est donc nécessaire pour les identifier et les mettre en quarantaine.

Il y a également des enregistreurs de frappe administrés à distance, des failles dites « d’ingénierie sociale », comme les attaques de l’homme du milieu, et des arnaques à l’hameçonnage, mais les éléments suscités sont les principales menaces auxquelles les utilisateurs sont exposés aujourd’hui.

3. Un antivirus constitue-t-il une solution suffisante ? De quel autre type de protection puis-je avoir besoin ?

Nous répondrons à cette question par un « non » catégorique. Compte tenu de la liste non exhaustive de menaces de cybersécurité mentionnées ci-dessous, il est évident que les utilisateurs modernes ont besoin de programmes sophistiqués offrant une protection multiniveau.

Nous vous recommandons tout particulièrement :

  • Un programme avec un élément antivirus robuste. Choisissez un programme testé et certifié par un laboratoire de test indépendant. Même si nous avons examiné plusieurs éditeurs peu connus qui fournissent une excellente protection. Il est difficile de se tromper en optant pour des noms reconnus comme Norton et AVG, qui obtiennent régulièrement les meilleurs notes lors de ces tests.
  • Un produit qui comprend des fonctionnalités de sécurité en ligne. Cela inclut généralement des outils tels que des navigateurs sécurisés qui empêcheront l’accès à des URL d’hameçonnage connues, des VPN qui cryptent le trafic lorsque vous naviguez depuis des points de connexion non sécurisés, et des broyeurs de fichiers qui veillent à ce que les répertoires supprimés soient réellement effacés de votre système.
  • Un outil de gestion du pare-feu. Windows dispose d’un outil intégré, mais une protection supplémentaire, comme un filtrage bidirectionnel, est recommandée.

En fait, plus votre solution comprend de niveaux de sécurité, mieux c’est. Nous vous recommandons également de choisir une solution dotée d’un bloqueur d’enregistreur de frappes, un gestionnaire de mots de passe, une protection de webcam/microphone, et des filtres de contrôle parental.

4. Il y a-t-il une différence entre les éditeurs ? Les antivirus ne sont-ils pas tous similaires ?

Non. Il existe des différences importantes entre les titres disponibles sur le marché (c’est pourquoi notre équipe apprécie tant les examiner !).

Par exemple :

  • Plateformes supportées : De nombreux antivirus protègent plusieurs appareils avec chaque licence. Si c’est le cas, il vous faudra vérifier que les plateformes que vous utilisez sont toutes supportées. Vous avez trouvé un antivirus avec une excellente application Android, mais propose-t-il également un programme qui fonctionnera sur l’iPad de votre fils ?
  • Fonctionnalités : Certains produits offrent une excellente analyse antivirus, mais pas beaucoup plus, tandis que d’autres proposent de multiples fonctionnalités avec un éventail d’outils de sécurité en ligne.
  • Marché cible et cas d’utilisation : Certains produits sont spécifiquement conçus pour le marché des entreprises et pour être administrés de manière centrale par une équipe informatique. D’autres visent les familles et proposent des offres compétitives pour les foyers comptant plusieurs appareils. Certains sont même spécialement conçus pour protéger les objets connectés.

5. Puis-je utiliser plusieurs antivirus ?

Même si un deuxième antivirus peut parfois être installé au-dessus d’un outil existant sans provoquer d’erreurs système, dans la majorité des cas, le nouveau programme vous demandera de désinstaller l’autre. Utiliser simultanément deux antivirus crée des redondances dans les ressources système et vous courez le risque qu’un des programmes considère le processus d’analyse, la zone de quarantaine et d’autres composants de l’autre antivirus comme des menaces.

L’exception à cette règle serait d’utiliser deux produits de cybersécurité analysant chacun différents types de menaces (l’un les virus par exemple, et l’autre seulement les rootkits).

C’est une autre raison pour laquelle nous vous conseillons de choisir un seul produit qui offre une protection contre autant d’éléments que possible.

6. Je viens d’installer Ubuntu, une variante de Linux. Existe-t-il des solutions antivirus pour ce système d’exploitation ?

Bienvenue dans le monde passionnant de Linux ! Le temps où il fallait utiliser un terminal pour tenter de configurer une analyse ClamAV est heureusement derrière nous. Aujourd’hui, les utilisateurs de Linux disposent d’un choix décent d’antivirus parmi lesquels choisir (même s’il nous faut remarquer que le choix est bien plus limité que sous Windows et macOS), et Ubuntu est la distribution du système d’exploitation Linux la plus répandue sur le marché.

Nous vous recommandons de consulter notre guide sur sept antivirus complètement gratuits pour Linux, dont des acteurs importants tels que Comodo et Sophos. Si vous aimez la ligne de commande, ClamAV est un bon outil pour commencer, et de nombreux outils payants pour le grand public ou à destination des professionnels supportent également les distributions Linux.

7. Les virus représentent-ils une menace sérieuse ?

Oui. Même si on peut dire que les virus constituent une menace plus faible qu’avant, grâce aux avancées en matière de sécurité de la part des systèmes d’exploitation et en matière de détection des menaces de la part des programmes antivirus.

Les outils exploitant le machine learning, y compris les algorithmes de détection comportementale et heuristique, ont permis à ces programmes d’identifier et de protéger contre des menaces qui n’ont pas encore été formellement identifiées (les attaques de type « zero-day »). En outre, la sophistication et le nombre des vecteurs d’attaques auxquels les utilisateurs doivent faire face ont augmenté ces dernières années, comme des virus de firmware ciblant même les systèmes avancés. Cela inclut aujourd’hui des ordinateurs n’étant pas opérés par des humains (comme les objets connectés) qui pourraient être exploités comme points d’accès vers des réseaux locaux.

Pour cette raison, nous vous recommandons d’installer une protection sur chaque ordinateur, portable ou de bureau.

8. Qui crée des virus ?

Les virus informatiques peuvent être l’œuvre de nombreux acteurs, des pirates individuels aux gouvernements (le meilleur exemple étant le ver Stuxnet qui visait une installation nucléaire Iranienne). Les motivations peuvent être multiples, allant des gains financiers au militantisme politique.

9. Puis-je m’en sortir sans ordinateur ?

En dépit de ce vous avez pu entendre, tous les principaux systèmes d’exploitation, y compris Linux et Android (qui est une distribution Linux optimisée pour un usage mobile), sont susceptibles d’être infectés par des virus. Et même si Windows dispose d’un outil intégré pour effectuer une analyse basique et gérer un pare-feu, les utilisateurs devraient installer une solution dédiée.

La plupart des antivirus sont des programmes polyvalents qui offrent une protection contre une grande variété de cybermenaces et disposent d’automatisations pratiques (comme le fait d’activer un VPN lors de l’accès à un site bancaire) conçus pour protéger les utilisateurs. Certains navigateurs incluent une protection contre l’hameçonnage intégrée, mais dans la plupart des cas, ils ne sont pas comparables aux logiciels proposés par des professionnels.

Utiliser un antivirus est un petit investissement pour votre vie privée et la santé de votre ordinateur.

10. Je dois trouver un logiciel antivirus pour l’intégralité de mon entreprise, qui comporte plus de 100 salariés. Dois-je acheter des licences individuelles ?

Les antivirus professionnels sont spécialement conçus pour des déploiements à grande échelle et proposent généralement des fonctionnalités destinées aux administrateurs, comme des gestionnaires de mises à jour par scripts et des outils d’approvisionnement. Beaucoup d’excellents outils répondent généralement à ces besoins.

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter.